• Smaïl

Mythe vs Réalité: 10 Mythes à Propos du Sport et de l’Alimentation


Mythe ou réalité ? Nous avons tous commencé quelque part notre aventure dans le sport, et nous avons tous été victimes de certains mythes sur le sport et l’alimentation. Certains d’entre-eux nous ont vendu du rêve en nous faisant croire que certaines situations étaient possibles, et d’autres nous ont traumatisé en nous faisons croire complètement l’inverse.

je reviens donc parler de certains dires sur le sport et l’alimentation, pour faire tomber ces rideaux de mensonges et de ridicules qu’on nous sert sur des plateaux d’argent. Donc sans plus tarder parlons de ces 10 fausses croyances qu’on nous a dit au moins une fois dans notre vie.Aujourd’hui

Mythe 01: La femme qui fait de la musculation finit pas ressembler à un homme

Qui n’a jamais eu droit à cette réflexion, comme quoi la femme ne devrait pas pratiquer de la musculation; sous prétexte qu’elle finirait par ressembler à un homme ? FAUX

La femme ne pourra jamais ressembler à un homme car tout bêtement elle n’est pas un HOMME. Les hommes et les femmes se différencient sur pleins de points, et celui qui joue un grand rôle dans la construction du muscle c’est l’hormone mâle; dite la Testostérone. La femme en possède également, mais en faible quantité, ce qui fait qu’elle ne pourra jamais atteindre la masse musculaire mâle, à moins qu’elle s’injecte de la Testostérone dans le corps, et là ça ne devient plus naturel, ça devient du dopage.

Donc si demain un membre de votre entourage essaye de vous dissuader de faire de la musculation sous prétexte que vous ressemblerez à un homme, dites-lui: Ok; on en reparle dans 1 an (ou moins)

Mythe 02: La graisse se transforme en muscle

Un autre mythe dans la musculation, c’est la transformation de la graisse en muscle. Je pense que ce mythe est né à partir de l’idée qu’en faisant de la musculation avec un taux de gras assez élevé, on peut arriver à perdre du gras tout en gagnant du muscle. Mais cette notion a pris une toute autre tournure en laissant croire aux gens que tout bonnement le gras devient muscle. FAUX

Donc, le gras ne se transforme pas en muscle, car c’est deux tissus différents (graisseux et musculaires). Quand on pratique une activité sportive dans le style musculation, notre corps brûle un certain nombre de calories venant du sucre présent dans le sang, une fois que ce stock épuisé, le corps puise son énergie dans les graisses. Si le corps est en déficit calorique (calories inférieures à notre quota de maintien); le corps va encore puiser en partie dans les graisses pour réparer les tissus musculaires et donc construire du muscle. Ce qui fait qu’on aura brûlé du gras pour construire du muscle. Voila d’où nous vient cette idée farfelue de graisse qui se transforme en muscle

Mythe 03: Le muscle se transforme en graisse si on arrête de faire du sport

Pareil que le point précédent, l’inverse n’est également pas possible. C’est comme si on disait l’huile se transforme en eau, et inversement. FAUX

Généralement on parle de muscles qui se transforme en graisses quand on arrête de pratiquer son activité sportive habituelle. Monsieur ou madame arrête son sport, continue à manger comme quand il ou elle faisait du sport, et voit petit à petit la tablette de chocolat bien tracée se transformer en pot de Nutella

Quand on pratique une activité physique, on brûle des calories supplémentaires durant la séance, et lors de la récupération on brûlera davantage de calories pour construire la masse musculaire, et plus on aura de muscles, plus notre taux de calories journalier nécessaire augmentera. Disons par exemple qu’une femme moyenne sans sport a besoin de 1700 kcal pour se stabiliser, et avec une activité sportive elle doit tourner autour de 2000-2200 kcal. Elle a bien évidemment pris l’habitude de manger de grosses quantités, et bam elle a un petit accident qui l’empêche de faire du sport durant 3 mois. Elle continue à manger comme avant son accident, donc elle verra +500 kcal non dépensées s’ajouter à sa balance quotidiennement, et 1 mois plus tard elle vient se plaindre que ses muscles se sont transformés en gras Donc NON le muscle ne s’est pas transformé en gras, c’est juste qu’il s’est atrophié (devenu plus petit) car il n’est plus sollicité comme avant, et par dessus tout on mange en excès ce qui fait que le corps stock de la graisse.

Donc si un jour l’idée d’arrêter le sport vous prend, pensez à diminuer vos apports quotidiens au risque de reprendre du poids (gras).

Mythe 04: On peut augmenter le volume de sa poitrine en faisant de la musculation

Une autre GROS mythe de la musculation, c’est qu’on peut augmenter le volume de poitrine grâce à la musculation. FAUX

Désolée de vous décevoir encore une fois, mais cela n’est pas possible, car la poitrine est composée majoritairement de tissus adipeux, qui ont pour rôle de stocker du gras. C’est pour ça d’ailleurs qu’en grossissant la poitrine généralement augmente de volume, et quand on perd du poids elle diminue également. Sans oublier le facteur génétique qui joue le plus grand rôle ici. Donc comment voulez-vous augmenter le volume de votre poitrine si elle n’a pas de muscles ? Pour les personnes qui diront qu’il y a les pectoraux sous la poitrine, certes il y a les pectoraux, mais ces muscles ne sont pas dans la poitrine mais sous la poitrine. En développant les pectoraux on tonifie la poitrine en nous donnant une impression d’une poitrine plus tonique, plus soutenue, moins tombante, mais en aucun cas ils n’augmentent leur volume.

Si la musculation pouvait vraiment nous aider à augmenter le volume de notre poitrine, pourquoi toutes ces Firgirls iraient se faire des implants, hein ?! 🤔

Mythe 05: On peut changer sa morphologie avec la musculation

Quand on parle de morphologie on parle de la forme des OS. Certaines personnes sont formées en A, d’autres en V, en H, en 8, et je ne sais quel autre chiffre ou lettre de l’alphabet. Par exemple si vous êtes formés en V, c’est que vous avez les épaules plus larges que votre bassin et vos hanches, et vous avez probablement eu cette envie d’élargir vos hanches pour équilibrer tout ça. Mais malheureusement tout ce qui a trait aux os n’est pas vraiment modifiable. Les seules facteurs sur lesquels on peut ‘jouer’ en quelques sortes c’est la graisse et les muscles (on en reparle plus bas). Si par exemple vous avez une morphologie en A et que vous souhaitez élargir votre haut du corps, vous pouvez travailler sur la largeur de votre dos en développant sa masse musculaire; et donc avoir un haut du corps un peu plus large. On aura travaillé ici sur les muscles et non sur les os. Mais toutes les situations ne sont pas réalisables malheureusement; comme dans le cas des H qui veulent être des 8, la taille est moins marquée à cause de la morphologie de vos côtes, donc à moins que vous alliez vous limer les côtes y’a pas grand chose à faire (venez pas me parler des corsets qui servent justement à déformer les côtes, très mauvais pour la santé).

Au lieu de vous obstiner à modifier votre morphologie, pensez à mettre le point sur vos points forts sans négliger vos points faibles. Chacun(e) de nous est belle/beau à sa manière

Mythe 06: On peut cibler une perte de gras

Oulaaaaaaaa la pire de toutes je pense que c’est cella ! Bon j’avoue, on est nombreux et nombreuses à y avoir crus, moi-même j’y ai crus à mes débuts. Vous l’aurez compris, on ne peut pas cibler une perte de gras.

Le corps n’est pas un robot doté d’une télécommande qu’on peut faire fonctionner comme on l’entend, on lui demande de perdre du ventre, des bras, de prendre des fesses, des seins, etc. Notre corps stock la graisse par zone, qu’on appelle zone de stockage de graisses; ça peut être le ventre, les fesses, les hanches, les cuisses, les bras, les seins, le dos, etc. chaque personne a une zone plus propice au stockage de graisses, qui va stocker la graisse en premier, bien évidemment plus on prend de la graisse plus les autres parties de notre corps seront également atteintes. Mais le problème qui se pose c’est le déstockage de graisses, ok le ventre par exemple stock en premier, mais n’allez pas croire qu’il sera le premier à déstocker, bien évidemment que non, sinon ça serait trop facile ! Le stockage/déstockage fonctionnent en FILO, ce qui signifie First IN Last OUT, premier entré dernier sorti, ce qui veut dire que la première zone à stocker sera la dernière à déstocker ses graisses. C’est un peu la raison pour laquelle nombreuses d’entre-vous perdent du poids, se trouvent maigre de partout, mais ont toujours ce ventre qui ne veut pas se barrer.

Donc quand on veut perdre des cuisses, des bras, du dos, des joues, ou je ne sais quelle autre partie du corps, il faudra procéder par une perte de poids pour perdre du poids en général, et ainsi perdre progressivement sur la zone que vous souhaitez, même si vous aurez sûrement à perdre sur d’autres zones que vous ne voulez pas spécialement, eh oui on ne peut pas tout avoir dans la vie !

Mythe 07: On peut ressembler à nos modèles si on travaille comme il le faut (On peut avoir le corps qu’on souhaite grâce à la musculation)

Bah toujours dans la suite du points précédent, ce qu’on croit un peu trop souvent c’est qu’il suffit d’avoir un objectif, ou plutôt voir la silhouette de sa fitgirl préférée sur instagram, et de se fixer son corps comme objectif à atteindre absolument pour pouvoir l’atteindre ! FAUX

Encore une fois votre corps n’est ni un robot ni une sculpture que vous irez sculpter à votre guise. Nous avons tous une morphologie unique, ce qui veut dire que chaque corps est unique. Vous aurez beau baver devant le corps de Jen Selter,