Le Stretching Postural, la gym anti-mal de dos



Éloigner les maux de dos, renforcer et étirer le corps en profondeur, le Stretching Postural® a plus d’un

atout dans son sac pour avoir un corps tout neuf, ou presque. À mi-chemin entre le cours de renforcement

musculaire et la séance de stretching, cette gym douce chasse nos tensions aussi bien physiques que psychiques.

Pilates, Yoga, Stretching Postural®, quelles différences ?


Un véritable anti-mal de dos – Une reconnexion à soi-De nombreux bénéfices pour le sportif:


Comment se déroule une séance de Stretching Postural® ?

Qui peut pratiquer le Stretching Postural® ?

Peut-on pratiquer si on n’est pas souple ?

Où trouver un cours de Stretching Postural® ?

Voir aussi : les exercices de Kegel pour tonifier son périnée

Encore discrète cette méthode n’en est pas moins reconnue. C’est dans les années 80 que Jean-Pierre Moreau, kinésithérapeute du sport, développe le Stretching Postural®

. D’abord adressé aux athlètes auxquels il fait découvrir l’importance du travail postural, il évolue ensuite pour s’adresser à tous, hommes

et femmes, de tout âge et de tout niveau.

Le Stretching Postural® est une technique corporelle qui prend en compte le corps dans sa globalité mais

aussi sa relation avec l’esprit comme en témoigne les trois ouvrages écrits par Jean-Pierre Moreau au cours

de sa carrière :Le stretching ou la gymnastique de l’instinct (1982) ; Stretching Postural (1985) ; Sportif,corps et âme

(1987). Ce sont sa femme Francine Moreau et sa fille Laurence Moreau qui crééent l’association

Stretching Postural pour perpétuer cette méthode, après la disparition de son créateur.

Pilates, Yoga, Stretching Postural®, quelles différences ?

Avec la panoplie de gym douces que l’on a à sa portée, on ne sait plus où donner de la tête. Mais le Stretching

Postural® se distingue par sa méthodologie précise et efficace, tant par les postures pratiquées que par

les respirations spécifiques. Contrairement à la séance d’étirements que l’on retrouve en salle de sport, le

Stretching Postural combine un travail de renforcement musculaire et d’étirement des muscles profonds :

des étirements toniques suivis de postures de relâchement, le tout synchronisé avec la respiration. Une petite

respiration pendant les postures actives, une grande respiration pour relâcher la posture, une autre grande

et douce respiration en fin de cours pour la relaxation.

S’il paraît au premier abord s’apparenter à une gym douce, il n’en est pas moins exigeant. « De l’extérieur, cette

discipline paraît douce et facile car les postures sont statiques. Puis, les pratiquants se rendent compte qu’elles

sont puissantes et appréhendent de ne pas les tenir. Ils finissent par être surpris de leur endurance qui leur

apporte une réelle satisfaction », explique Isabelle Schwobmann Renouf, éducatrice sportive et instructrice

de la méthode de Jean-Pierre Moreau. Dans un jeu progressif et contrôlé, on repousse ainsi ses limites et on lâche prise.


Un véritable anti-mal de dos



Grâce à des étirements volontaires (stretchs toniques), des contractions musculaires profondes et des

postures de relâchement (étirements lourds), le Stretching Postural® favorise la régulation du tonus

musculaire (état de tensions musculaires nécessaires au maintien de notre posture). « Grâce au renforcement

des muscles posturaux, les muscles profonds du dos et de la sangle abdominales entre autres, mais aussi

la prise de conscience de sa posture, on soulage les douleurs de dos. On se redresse plus facilement et la

posture est améliorée », souligne la praticienne.


Voici quelques bienfaits du Stretching Postural :



Prévention et remédiation des maux de dos

Diminution des douleurs musculaires-Meilleur équilibre et souplesse-Meilleure conscience corporelle

Amélioration de la respiration-Amélioration de la concentration-Réduction du stress Détente physique et émotionnelle.

Une reconnexion à soi

Tout au long du cours, le professeur indique les consignes de placement, les moyens d’action pour parvenir

à la posture mais jamais le but, chaque pratiquant restant ainsi à l’écoute de ses propres ressentis physiques

et émotionnels. « On va, par exemple, les inciter à dégager la poitrine vers l’avant, aller chercher plus de

sensations dans la posture ». Le professeur incite ainsi ses élèves à aller chercher le petit quelque chose en

plus dans la posture, en ajustant l’alignement, la contraction, le relâchement pour plus de sensations.

On reste concentré sur son corps et ses ressentis. Une séance de Stretching Postural® est un véritable

temps d’introspection, un moment à soi. « On reste concentré sur ses sensations et le praticien le rappelle

en permanence. Cela nous amène à mieux connaître son corps et à repousser ses limites en permanence,

tout en restant à l’écoute de soi », explique Isabelle Schwobmann Renouf.


De nombreux bénéfices pour le sportif


*Le Stretching Postural® travaille la fibre musculaire dans l’allongement et favorise une meilleure sensation

proprioceptive. Les pratiquants affinent ainsi leurs gestes sportifs et améliorent leur technique. La méthode

aborde le dépassement de soi et l’endurance par la tenue des postures. Elle mêle aussi unité du corps et de

l’esprit, concentration et respiration. C’est un excellent complément d’autres activités sportives.


Comment se déroule une séance de Stretching Postural ?


Le cours commence par un ancrage, une prise de conscience de ses appuis. Puis, s’enchaîne un véritable jeu

de construction où s’alternent différents exercices : des étirements progressifs et des contractions musculaires

pour un travail du corps dans sa globalité. Chaque posture active et puissante se terminant par une posture de

relâchement, où la pesanteur agit sur la détente du corps. Puis, on termine le cours par un temps de relaxation.

Ici pas de résistance, pas de gainage, on maintient les postures en activant uniquement les muscles

nécessaires et en évitant les contractions parasites. « On apprend le relâchement. On relâche les zones qui

ne sont pas nécessaires à la posture tonique ou d’étirement », explique Isabelle Schwobmann Renouf. « Le

pratiquant prend conscience de ce qui est nécessaire à la posture. De cette façon, on rééquilibre le corps ».

Dans ce cours, on apprend à respirer en décontractant les muscles du visage, « sans forcer, en relâchant

la mâchoire et la langue au palais ».


Qui peut pratiquer le Stretching Postural ?



Tout le monde ! Les personnes en recherche d’une activité d’entretien, comme les personnes avec des

pathologies. Le praticien adapte les postures. Les femmes enceintes peuvent aussi pratiquer. « Les cours sont

aussi accessibles aux personnes en grande difficulté. C’est pour cela que la méthode est souvent enseignée

par les kinésithérapeutes ».


Il convient :

Aux personnes qui cherchent une activité d’entretien douce

Aux personnes qui ont mal au dos

Aux personnes stressées et en recherche de bien-être

Aux sportifs.


Peut-on pratiquer si on n’est pas souple ?

On le devient avec des séances régulières de Stretching Postural®. « Les pratiquants ne sont pas plus souples

parce qu’ils ont étirés les fibres musculaires mais bien parce qu’on leur apprend à relâcher muscles et tensions

», souligne Isabelle Schwobmann Renouf.

Tout au long de la séance, « on est pris en charge par la voix du professeur, on ne peut donc pas se blesser.

On étudie les corps de chacun et on adapte à la pathologie, si besoin. On place les pratiquants dans un

alignement qui respecte leur corps, on les guide sur où puiser sa force musculaire, prendre ses appuis ou

relâcher », rassure la professeure de danse.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout